Guide pour les professionnels de la santé œuvrant
auprès des familles immigrantes et réfugiées

La carence en acide folique

Faits saillants

  • Les enfants nouvellement arrivés qui présentent une hémoglobinopathie sont vulnérables à une carence en acide folique. 
  • La carence en acide folique est également plus courante chez les femmes enceintes de pays aux ressources limitées.
  • La carence en acide folique peut être responsable d’anomalies congénitales, d’anémie mégaloblastique et de dépression.
  • Les enfants ayant une carence en acide folique qui sont asymptomatiques peuvent être traités par une alimentation riche en acide folique. Les enfants ayant une carence chronique ou très vulnérables à en présenter une devraient recevoir un supplément d’acide folique.

La prévalence

Même si on ne connaît pas la prévalence de carence en acide folique chez les nouvelles arrivantes enceintes au Canada, les données de l’Organisation mondiale de la santé indiquent que les taux d’acide folique sériques sont faibles chez les femmes enceintes de pays comme le Sri Lanka (57 %), l’Inde (41,6 %), le Myanmar (13 %) et la Thaïlande (15 %).1

L’étiologie

L’acide folique est nécessaire pour la production d’ADN et la croissance cellulaire. La carence est principalement attribuable à une insuffisance alimentaire, mais des maladies gastro-intestinales, comme la maladie cœliaque ou la maladie de Crohn, peuvent réduire l’absorption des folates. Certains médicaments, tels certains anticonvulsivants et sulfonamides, peuvent également interagir avec les taux d’acide folique.

Les enfants nouvellement arrivés qui présentent une hémoglobinopathie sont vulnérables à une carence en acide folique. 

Les conséquences

La carence en acide folique peut provoquer une anémie mégaloblastique, une diarrhée, une neuropathie périphérique, une confusion mentale et une dépression. Pendant la grossesse, cette carence peut être responsable d’anomalies congénitales, notamment les anomalies du tube neural. Les suppléments d’acide folique, complétés par un supplément vitaminique pendant la grossesse, s’associent à une diminution d’anomalies congénitales déterminées.2

Le diagnostic

La carence en acide folique (de même que la carence en vitamine B12) peut provoquer une anomalie mégaloblastique. De faibles taux de folates sériques peuvent contribuer au diagnostic, puisque la norme habituelle se situe entre 2,5 ng/mL et 20 ng/mL. Parmi les autres tests, soulignons l’homocystéine sérique, l’acide méthylmalonique sérique et le taux de folates dans les globules rouges.

La prévention

Les enfants ayant une carence en acide folique qui sont asymptomatiques peuvent être traités au moyen d’un régime riche en folates ou prendre des suppléments multivitaminiques contenant de l’acide folique. Pour soigner les enfants ayant une carence en acide folique clinique ou très vulnérables à une telle carence, il faut utiliser des suppléments d’acide folique.

L’apport quotidien recommandé de folates dans tous les groupes d’âge, y compris les nourrissons, les enfants et les adolescents, est exposé dans le site Web de Santé Canada.

Tableau 1 : Les sources alimentaires de folates

Aliment

Milligramme

Céréales prêtes à manger, enrichies, 1 portion

0,4

Pomme de terre, au four, chair et peau, 1 moyenne

0,70

Banane, crue, 1

0,68

Pois chiches, 113 g (4 oz)

0,57

Poitrine de poulet, une demie

0,52

Gruau, instantané, enrichi, 1 sachet

0,42

Longe de porc, maigre, 85 g (3 oz)

0,42

Rosbif, maigre, 85 g (3 oz)

0,32

Truite arc-en-ciel, 85 g (3 oz)

0,29

Graines de tournesol, 28 g (1 oz)

0,23

Épinards, 225 g (8 oz)

0,14

Jus de tomate, 170 g (6 oz)

0,20

Avocat, 225 g (8 oz)

0,20

Saumon rouge (sockeye), 85 g (3 oz)

0,19

Thon, 85 g (3 oz)

0,18

Son de blé, 113 g (4 oz)

0,18

Beurre d’arachide, 30 mL (2 c. à table)

0,15

Noix de Grenoble, 28 g (1 oz)

0,15

Haricots de Lima, 225 g (8 oz)

0,10

Soja, vert, 225 grammes (8 oz)

0,05

Source : B.C. Ministry of Health. Folate deficiency, investigation and management, 2012. Adaptation autorisée

Quelques ressources

Références

  1. Bhutta ZA, Hasan B. Supplémentation périconceptionnelle en folates et/ou multivitamines dans la prévention des anomalies du tube neural. Commentaire de la BSG. Genève:OMS, 2002.
  2. Wilson RD, Johnson JA, Wyatt P et coll. Supplémentation préconceptionnelle en vitamines/acide folique 2007 : Utilisation d’acide folique, conjointement avec un supplément multivitaminique, pour la prévention des anomalies du tube neural et d’autres anomalies congénitales. J Obstet Gynaecol Can 2007;29(12)1003-1026, notamment la directive clinique 201. 

Éditeurs scientifiques

  • Anna Banerji, MD
  • Andrea Hunter, MD

Mise à jour : mai 2013

http://www.enfantsneocanadiens.ca/conditions/folic-acid
© 2017 Société canadienne de pédiatrie.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité | Plan du site

Les soins aux enfants néo-canadiens est une ressource destinée aux professionnels de la santé. L'information qui y figure ne remplace pas les conseils d'un médecin ni n'est indicatrice d'un seul mode de traitement ou d'intervention. Des variations peuvent convenir, compte tenu de la situation du patient.

haut de page